lundi 29 avril 2013

Tarte au pamplemousse et parfum d'amande

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/04/tarte-au-pamplemousse-et-parfum-damande.html
Tout est parti d'une recette de tarte au pamplemousse avec fond de crème d'amande entrevue dans Metro (et oui, on s'occupe comme on peut dans les transports en commun). Mais lorsque j'ai enfin trouvé de le temps de me mettre à la cuisine, impossible de remettre la main dessus... M'étais seulement resté l'idée d'associer pamplemousse et amandes et de là, je me suis laissée portée par mes (vagues) souvenir et l'inspiration du moment, pour arriver à cette tarte composée d'une pâte sablée un peu rustique à l'amande (son d'avoine, poudre et purée d'amandes), crème au lait d'amande et quartiers de pamplemousse caramélisés. L'association de saveurs est délicate et bien réussie à mon goût, même si elle a recueilli des avis mitigés parmi mes testeurs. Cependant, comme nous étions à 2 contre 2 (et que j'ai quand même une voix prépondérante), j'ai décidé de partager avec vous cette recette. A vous de nous départager...


Pour une tarte (4 à 6 personnes):

Pour la pâte sablée rustique à l'amande :
  • 50 g de poudre d'amande
  • 100 g de son d'avoine
  • 50 g de farine
  • 75 g de purée d'amandes
Pour la crème à l'amande:
  • 1/2 l de lait d'amande
  • 2 c. à s. de fécule de maïs
  • 75 g de sucre
  • 2 c. à c. d'arôme d'amande amère
Pour les pamplemousses caramélisés :
  • 4 pamplemousses roses
  • 75 g de sucre
Préparer la crème à l'amande : Dans une casserole, mélanger le lait d'amande et la fécule. Faire chauffer à feu doux en remuant continuellement pour faire épaissir la préparation. Après environ 5 à 7 minutes d'ébullition, celle-ci doit napper la cuillère. Ajouter alors le sucre en une seule fois en mélanger bien. Laisser épaissir encore quelques instants avant de couper le feu. Verser les deux cuillères à café d'arôme d'amande amère, bien mélanger et réserver au frais pour que la crème épaississe un peu.

Préparer le fond de tarte : Mélanger la poudre d'amande, le son d'avoine et la farine. Ajouter la purée et d'amandes et mélanger du bouts des doigts jusqu'à obtenir une texture sableuse. Ajouter un petit peu d'eau et former une boule. Réserver au frais le temps de préchauffer le four th 6-7 (200°C).
Graisser et farine un moule à tarte (si possible, à fond amovible). Étaler la pâte sur un plan de travail fariné sur une épaisseur d'environ 0,5 - 0,3 cm et la placer dans le moule.
Couvrir la pâte d'un papier d'aluminium ou d'une feuille de papier sulfurisé et déposer dessus des petits cailloux ou des haricots avant d'enfourner la pâte pour 15 min. (Le poids des haricots ou cailloux va empêcher la pâte de monter et de faire des bulles). Vérifier la cuisson et prolonger éventuellement de quelques minutes si elle ne vous paraît pas assez cuite.
Laisser refroidir quelques minutes avant de verser la crème légèrement prise sur le fond de tarte. Réserver au frais.

Préparer les quartiers de pamplemousses : Peler à vif les pamplemousses en faisant bien attention de garder les quartiers intacts. Si ces derniers sont très épais, les recouper dans l'épaisseur.
Dans une poêle, faire chauffer le sucre avec 1 c. à s. de jus de pamplemousse. Quand le sucre commence à mousser et à caraméliser, rouler les quartiers de pamplemousse dans le caramel à l'aide d'une ou deux fourchettes. Poser les quartiers au fur et à mesure sur une feuille de silicone. Couper le feu, mais laisser le caramel dans le fond de la poêle.
Disposer les quartiers de pamplemousse caramélisés sur la tarte en rosace. Refaire chauffer le caramel quelques instants, en le rallongeant si besoin est de quelques gouttes d'eau. Lorsqu'il bout à nouveau, le verser délicatement sur le dessus de la tarte.
Laisser refroidir et servir le jour même pour éviter que la pâte ne se détrempe.

Note : Comme nous n'étions pas nombreux, j'ai réalisé une tarte d'assez petite taille, avec le reste de crème et de pamplemousse, j'ai réalisé ces petits pots de crème pour le petit déjeuner.


Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 28 avril 2013

Cheesecake salé au miroir de tomates

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/04/cheesecake-sale-au-miroir-de-tomates.html
Me revoilà pour de bon, avec cette petite recette de cheesecake parfaite pour la saison. Elle a été réalisée avec les produits de mon partenaire, Le Sojami. Personnellement, je ne peux pas résister à leurs "fromages" végétaux. Tartinés sur une galette de riz, c'est un plaisir simple et sain.
Ce qui rend leur produits si spéciaux? La technique de lactofermentation du lait de soja, la même qui est à la base des fromages classiques et de la choucroute...
Et pour ne rien gâcher, Le Sojami est un entreprise engagée : tous leurs produits sont réalisés à partir de lait de soja bio cultivé dans le Sud-Ouest.Pour en savoir plus, je nous invite à parcourir leur site et à lire cet excellent article qui explique bien la démarche de son fondateur.
Vous trouverez leurs produits dans tous les magasins bio (en tout cas pour ce qui est des tartimi et pâtés végétaux, pour le reste de la gamme, il faut parfois s'accrocher un peu plus).

Et maintenant, place à la recette


Une dernière petite note avant la recette  : pour véganiser complètement la recette, remplacer la gélatine par de l'agar-agar. En ce cas, la marche à suivre sera un peu différente puisqu'il faut faire chauffer l'agar-agar au contraire de la gélatine....

Pour 2 personnes :
Pour la base :
  • 1 c. à s. de son d'avoine
  • 1 c. à s. de flocons d'avoine
  • 1 c. à c. de moutarde
  • 1 c. à s. de yaourt de soja
Pour le cheesecake :
  • 1 boîte de tartimi ail et fines herbes
  • 1/2 yaourt de soja
  • 1 c. à c. de fécule
Pour le miroir de tomates :
  • 200 g de tomates (2 tomates de petite taille)
  • 3-4 tomates séchées 
  • 2 grammes de gélatine ou 1 petite c. à c. d'agar-agar
Préparer la base : préchauffer le four th 7 (200°C). Mélanger le yaourt et la moutarde, ajouter le son et les flocons d'avoine. Malaxer pour obtenir un mélange grumeleux qui s'effrite légèrement (ajuster en ajoutant éventuellement un peu de yaourt si c'est trop sec, un peu de son si au contraire c'est trop humide).  Déposer deux cercles à pâtisserie sur une plaque de cuisson recouverte d'une feuille de silicone ou de papier sulfurisé. Tasser  la moitié du mélange dans chacun des cercles. Enfourner pour 10 minutes.
Pendant ce temps préparer le cheesecake : mixer ensemble le Tartimi ail et fines herbes, le yaourt de soja et la fécule. Répartir le mélange dans les cercles sur la base sablée et lisser le dessus. Remettre au four pour 20 minutes. 
Préparer le miroir de tomatesFaire tremper la gélatine 15 minutes dans de l'eau froide. Couper les tomates en petits dés, les placer dans une casserole. Faire chauffer à feu doux et ajouter les tomates  séchées coupées en tout petit. Laisser mijoter une dizaine de minutes à couvert.
Égoutter la gélatine et l'incorporer aux tomates en remuant vivement pour bien la dissoudre.
Si vous utilisez de l'agar-agar, l'ajouter en pluie à ce moment et laisser bouillir 2 minutes sur feu vif.
À la sortie du four, les cheesecakes sont un peu gonflés, attendre quelques minutes qu'ils retombent avant de repartir dessus 2 c. à s. de miroir de tomates. Laisser refroidir avant de placer au frais quelques heures (ou 30 minutes au congélateur si vous êtes pressés....).
Déguster bien frais.


Recette réalisée grâce au partenariat avec Le Sojami


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 25 avril 2013

Gratin de potiron en croûte de noix

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/04/gratin-de-potiron-en-croute-de-noix.html
Pour profiter des dernières courges de la saison... Je me dépêche donc de poster cette recette que j'avais réalisée il y a un moment déjà.
On peut aussi tenter le même avec du potimarron et remplacer alors les noix par des noisettes, pour renforcer la saveur noisettée déjà présente dans le potimarron.


Pour 2-3 personnes :
  • 700 g de potiron
  • 2 petites pommes de terre
  • 2 oeufs
  • 40 g de cernaux  de noix
  • 1 c. à c. d'huile de noix
Laver l'écorce du potiron et rincer les pommes de terre. Couper le potiron en gros cube et le faire cuire 20 min à la vapeur avec les pommes de terre.
Eplucher les pommes de terre et retirer l'écorce des morceaux de potiron. Mixer ensemble le potiron et les pommes de terre.
Ajouter les oeufs, saler, bien mélanger et verser dans un moule à gratin.
Préchauffer le four th 7 (210°C).
Dans un petit hachoir, mixer grossièrement les noix avec l'huile de noix. Répartir le mélange sur le dessus du gratin et enfourner pour une vingtaine de minutes.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 22 avril 2013

Chou fleur à la marocaine

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/04/chou-fleur-la-marocaine.html
En  ce qui me concerne, le chou fleur, j'ai jamais été super fan, et je garde d'ailleurs d'atroces souvenirs de gratin de purée de chou fleur, mais cette recette m'a définitivement fait changer d'avis. Déjà, ça n'empeste pas dans toute la maison quand on la fait cuire (le truc du crouton de pain pour absorber les odeurs n'a jamais marché chez moi), ensuite, c'est rapide à préparer et enfin, c'est léger et sain, pas comme le gratin inondé de béchamel fort peu digeste. Bref, cette recette à tout pour plaire. Parfaite pour un diner léger ou pour accompagner vos grillades qui ne tarderont pas à venir (on est au printemps, pensons déjà à l'été).


Pour 4 personnes :
  • 1 petit chou fleur
  • 1 gros oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 2 tomates 
  • 2 c. à c. de graines de cumin
  • 1,5 cm de gingembre frais
  • 1 bonne pincée de sel
  • le jus d'1/2 citron
Éplucher et émincer l'oignon. Éplucher la gousse d'ail et la couper en lamelle. 
Éplucher le gingembre et le râper ou le hacher finement.
Découper le chou fleur en petits bouquets. Couper les tomates en quartiers puis en huitièmes.
Faire chauffer une poêle anti-adhésive et y faire revenir les graines de cumin et le gingembre quelques minutes. Ajouter un filet d'huile d'olive et faire revenir l'oignon et l'ail émincés.
Lorsqu'ils sont bien doré, ajouter les bouquets de chou fleur. Bien remuer, faire revenir quelques minutes puis ajouter les tomates. Saler, mélanger,ajouter un verre d'eau (25cl), couvrir et laisser mijoter à feu moyen une vingtaine de minutes en remuant de temps en temps.
Quand le chou fleur est tendre, éteindre le feu, verser le jus de citron et servir aussitôt éventuellement parsemé de coriandre ciselée.


Note : On peut remplacer le gingembre frais par du gingembre en poudre, mais le goût sera moins marqué.


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 20 avril 2013

Porridge chocolaté aux graines de chia pour un matin gourmand (vegan, sans gluten)

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/04/porridge-chocolate-aux-graines-de-chia.html
Une journée ne peut pas bien commencer sans un bon petit déjeuner, et il n'y pas que moi pour le dire... Pour moi, le petit déjeuner c'est sacré et je suis toujours à la recherche d'idées pour varier les plaisirs de ce petit moment bien à moi. La base de tout : un bon thé en grande quantité (au moins un litre) après, pour le reste, c'est fonction de mon envie du moment : granola, pain et confiture, crumpets, muffins. J'avais déjà essayé les porridges, mais j'étais pas fan de la texture un peu trop bouillie à mon goût. Mais avec les graines de chia, tout change. Ces dernières gardent un petit croquant auquel je suis devenue accro.
Les graines de chia, c'est ma découverte du moment. Bien sûr, je connaissais cet ingrédient depuis un petit moment déjà, grâce à mes promenades sur le web (un super article pour tout savoir ici), mais je n'avais jamais eut l'occasion de m'y essayer, un peu rebutée par leur prix prohibitif. Alors lorsque mon magasin bio s'est mis à proposer des graines de chia en vrac, vous imaginez bien que j'ai sauté sur l'occasion. Cette première tentative d'utilisation, basique j'en conviens, m'a définitivement convaincue.
Associées à du lait d'amandes au chocolat de mon partenaire La Mandorle, des baies de goji et des éclats de mangue séchées, voilà un petit déjeuner digeste, complet et le plus important...délicieux.

Pour 1 personne :
  • 3 c. à s. de graines de chia
  • 20 cl d'eau + 3 doses de lait d'amandes au chocolat en poudre (ou 20 cl de lait d'amandes + 1 c. à c. de cacao)
  • 1 poignée de baies de goji
  • 1/2 à 1 lamelle de mangue séchée
  • 1 à 3 c. à c. de sirop d'agave (facultatif)
La veille au soir ou au moins 15 minutes avant de consommer, faire chauffer l'eau et y diluer la poudre de lait d'amande. Si vous utilisez du lait d'amandes tout prêt, le faire légèrement chauffer pour y diluer le cacao et 1 c. à c. de sirop d'agave si ce dernier est non sucré.
Couper la mangue séchée en petit dés.
Dans un bol, mélanger les graines de chia, la mangue séchée et les baies de goji, verser le lait d'amandes chocolaté et remuer. Réserver au minimum 15 min ou toute la nuit.
Au moment de déguster, remuer une dernière fois, ajouter éventuellement un peu de liquide si vous trouver la texture trop compacte et arroser de sirop d'agave si vous le souhaitez.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 16 avril 2013

Velouté de courgettes au parfum de curry et ses croûtons de tofu fumé

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/04/veloute-de-courgettes-au-parfum-de.html
Le printemps est (enfin) arrivé et je me met au diapason avec cette petite soupe toute verte, pour faire le plein de vitamines.
Un conseil: aillez la main légère sur le curry: lors de mon premier essai, j'en avais allégrement mis une cuillère à café et à la première lapée, ma bouche était en feu...

Pour 4 personnes
  • 4 jeunes courgettes
  • 1 petite pomme de terre (facultatif, si vos courgettes ne sont pas trop aqueuses)
  • 10 cl de crème de soja (facultatif)
  • 1 pincée de curry
  • 125 g de tofu fumé
Laver les courgettes et les couper en grosses rondelles. Peler la pomme de terre et la couper en tout petits cubes. Placer les légumes dans une casserole, recouvrir d'eau à hauteur, saler et porter à ébullition. Compter environ 20 minutes pour que les courgettes soient cuites et fondantes.
Mixer la soupe en ajoutant le curry et éventuellement la crème de soja pour obtenir un velouté.
Couper le tofu fumé en dés d'environ 1 cm.
Répartir la soupe dans les bols ou assiettes de services et parsemer de dés de tofu.

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 13 avril 2013

Muffins russes : sarrasin et betteraves confites au parfum de thé russe (vegan)

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/04/muffins-russes-sarrasin-et-betteraves.html
Pour la 36 ème édition du Muffinsmonday#, Laurence, du superbe blog Petit repas entre amis (si vous ne connaisez pas encore, précipitez-vous) a choisi comme thème "muffins russes". Franchement, j'avoue que j'ai eu un peu de mal et je ne suis pas sûre que le résultat obtenu soit finalement très russe... En fait, j'ai associé tout ce qui me venait à l'esprit quand on parle de gastronomie russe. Bien sûr, on pense en premier lieu au caviar et à la vodka, mais n'ayant ni l'un ni l'autre (et pas franchement attirée par ces ingrédients), je me suis un peu plus creusée la cervelle.
Je vais donc tenter de vous expliquer comment je suis parvenue à cette association, qui s'est révélée délicieuse...

Pour moi, qui dit Russie dit thé russe. En grande consommatrice de thé de tout genre, je ne pouvais pas passer à côté. Les Russes sont en effet réputés pour leur thé, qu'ils tiennent au chaud dans un samovar. De nombreuses variantes existent, mais les thés dit russes se composent de thé noir parfumé aux agrumes, avec parfois quelques notes de fleurs ou d'épices. Thés d'après-midi, au goût puissant et suave, ils s'accompagent volontiers de petites douceurs (des muffins tient justement !).
Pour la betterave, cela vient du borchtch, cette soupe de betterave rouge que l'on sert dans toute l'Europe de l'Est surmontée d'une houpette de crème aigre. Je ne voyais pas très bien comment adapter le borchtch en muffins, mais j'en ai gardé l'idée de la betterave rouge. Comme j'étais plutôt partie sur des muffins sucrés, j'ai hésité à utiliser la betterave comme base pour obtenir des muffins tout violets, couleur borchtch, justement. Mais j'ai craint que le goût un peu terreux de la betterave ne masque celui du thé. Il y a quelque temps, j'avais réalisé une étonante confiture de betteraves rouges, d'où l'idée des betteraves confites, au thé russe, aux épices et aux agrumes, pour rester dans la thématique.
Enfin, la farine de sarasin apporte la petite touche rustique et se justifie tout à fait puisque la Russie est un grand cultivateur de ce blé noir. Cette graminée ne nécessite pas, à l'instar du blé, une terre riche et ensoleillée mais pousse facilement dans les sols pauvres.
Ces muffins moeulleux et parfumés correspondent bien à l'idée que je me fait d'une douceur russe, à déguster avec un bon thé bien chaud pour se réconforter de l'hiver qui n'en finit pas...


Non, ce n'est pas encore la recette, quelques petites précisions (je suis bavarde aujourd'hui).
On peut utiliser aussi bien des betteraves rouges cuites que crues, et la recette sera moins longue si vous optez pour la première version. Veillez à choisir des betteraves d'un diamètre inférieur à celui de vos moules à muffins (l'idéal étant les betteraves longues crapaudines).


Pour 9 petits muffins ou 6 gros :

Pour les betteraves confites au thé russe:
  • 1 betterave rouge crapaudine ou 2 petites betteraves rouges rondes (cuites ou crues)
  • 15 cl de sirop d'agave
  • 1 c. à s. de thé russe (thé noir aux agrumes)
  • zestes d'1/2 orange
  • zestes d'1/2 citron
  • 2 à 3 étoiles de badiane
  • 1 bâton de cannelle
Pour l'appareil à muffins :
  • 100 g de farine de sarrasin
  • 80 g de farine de blé semi-complète
  • 3 c. à s. de son d'avoine
  • 1 sachet de levure chimique (2 c. à c.)
  • zestes d'1/2 citron
  • zestes d'1/2 orange
  • 2 c. à s. de thé russe
  • 50 g de sucre
  • 1 c. à s. de sirop d’agave
  • 150 g de tofu soyeux
  • 20 à 25 cl de lait végétal (ou petit lait de tofu)
Pour les betteraves confites :
Eplucher les betteraves et les tailler en rondelles de 0,3 à 0,5 cm de largeur. Prélever le zeste du 1/2 citron et de la 1/2 orange à l'aide d'un économe sans prendre de blanc.
-Si vous utilisez des betteraves crues : Placer les rondelles de betterave dans une casserole, recouvrir d'eau, ajouter les épices, le thé et les zestes d'orange et de citron et laisser cuire 30 à 40 minutes le temps que les betteraves soient tendres.
Passer le liquide de cuisson en réservant les rondelles de betterave, le thé, les épices et les zestes.
-Si vous utilisez des betteraves cuites, c'est le moment de racrocher : Réaliser un sirop en faisant chauffer ensemble dans une casserole 15 cl de sirop d'agave et 15 cl d'eau (ou de liquide de cuisson si vous avez utilisé des betteraves crues). Ajouter le thé, les zestes et les épices et porter à ébullition. Quand le sirop bout à gros bouillon, y plonger les rondelles de betteraves et les laisser confire 10 à 20 minutes en surveillant.
Sortir les rondelles du sirop et réserver.

Préparer la pâte à muffins :
Faire chauffer 20 cl de lait végétal ou de petit lait de tofu. Mixer finement le thé pour le réduire en poudre et le verser dans le lait chaud. Laisser infuser quelques minutes.
Dans un saladier, mélanger la farine de sarrasin avec la farine de blé et la levure chimique. Mixer le sucre avec le zeste de citron pour obtenir une poudre acidulée (et jaune). Ajouter aux farines. De même, mixer le son d'avoine avec le zeste d'orange et l'ajouter aux ingrédients secs.
Battre ou mixer le tofu soyeux avec le sirop d'agave.
Verser le tofu soyeux dans le mélange sec, mélanger et ajouter au fur et à mesure le lait infusé pour obtenir une consistance de pâte à gâteau. En fonction de votre farine, il faudra éventuellement ajouter un peu plus de liquide.
Préchauffer le four th 7 (200°C).
Huiler les moules à muffins ou placer des caissettes dedans (à moins qu'il ne s'agisse de moules en silicone). Y verser 1  bonne c. à s. de pâte, placer d'une rondelle de betterave confite d'un diamètre un peu inférieur à celui du moule (sinon le muffin se cassera en deux lors du démoulage) et recouvrir d'une seconde cuillèrée de pâte. Si vos moules sont très profonds, on peut répéter l'opération une seconde fois.
Déposer sur le dessus une dernière rondelle de betterave confite (si vous le souhaitez et s'il vous en reste).
Enfourner pour une vingtaine de minutes. Démouler et laisser refroidir sur une grille.



Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 11 avril 2013

Nuggets végétaux pour le Relais des Gourmandises

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/04/nuggets-vegan-pour-le-relais-des.html
Connaissez-vous Le relais des Groumandises?? C'est une initiative lancée par Natalie du blog L'assiette végétarienne et qui consiste à réunir les bloggers autour d'une recette. Chacun propose son interprétation d'une recette définie à l'avance, ici les Nuggets de tofu aux légumes du blog 100 % végétal (que je vous recommande par ailleurs).
Cette recette avait déjà retenu mon attention lorsque Marie l'a publié, alors j'ai sauté sur l'occasion. Une petite recette très simple et rapide (j'ai utilisé un petit pot de bébé en guise de purée de légumes) et facilement adaptable au contenu du frigo : pratique pour recycler les petits restes de légumes.
Accompagnés d'une petite sauce au tahin et d'une salade fraîche, ils consituent un repas bien sympa et très sain. N'hésitez pas à doubler les proportions, car ils sont aussi délicieux froids (j'ai dégusté les trois qui restait dans ma lunch box le lendemain sans problème).

Pour 8/10 nuggets :
  • 100 g de tofu ferme
  • 1 bonne c. à c. de levure maltée
  • 1 c. à s. de fécule de maïs
  • 2 c. à c. de graines de chia
  • 2 c. à s. de purée de carottes
  • 1 bonne pincée de sel aux herbes (ou 1 pincée de sel + 1 pointe de cumin en poudre et herbes de provence)
  • 2 c. à s. de fécule de maïs
  • 2 c. à s. d'eau
  • 1 tranche de pain dur (ou chapelure)
Pour la sauce :
  • 1 c. à s. de fromage blanc de soja (ou de tofu soyeux)
  • 1 c. à s. de tahin
  • sel
Préparer la pâte des nuggets : dans une assiette creuse, émietter le tofu ferme avec la levure maltée, la fécule de maïs et les graines de chia. Ajouter le sel et  la purée de carottes. Bien mélanger et laisser reposer une dizaine de minutes pour que les graines de chia se developpent.
Préparer la panure: placer le pain dur dans un sac en plastique et l'écraser à l'aide d'un rouleau à patisserie. Verser la chapelure dans une assiette. Dans une autre assiette creuse, mélanger la fécule de maïs avec les 2 c. à s. d'eau.
Façonner les nuggets : prélever une cuillère à café de pâte, la tasser pour en faire une nuggets, la passer dans la fécule puis la rouler dans la chapelure en l'enrobant bien.
Pour la cuisson, faire chauffer une poêle anti-adhésive, la huiler légèrement et y faire cuire les nuggets sur toutes leurs faces.
Préparer la sauce en délayant le tahin dans le fromage blanc de soja avec une pincée de sel pour obtenir une sauce onctueuse.
Servir les nuggets avec la sauce dans un petit bol pour pouvoir les tremper dedans.


Venez découvir les autres versions :
 - Lili's kitchen :Nuggets ou croquettes de tofu et patate douce
- Loeticia cuisine : Nuggets de feuilles de blettes-sauce-pesto
- Once Upon a cook : Les nuggets de tofu à la poire et cardamome… et sa crème anglaise végétale
- Payette en cuisine : Nuggets aux herbes et chou-fleur
- L'assiette végétarienne : Nuggets à l’indienne

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 9 avril 2013

Spaghettis de soja sautées au vert

https://cuillereetsaladier.blogspot.com/2013/04/spaghettis-de-soja-sautees-au-vert.html
Le printemps se fait désirer, mais il pointe déjà le bout de son nez, avec quelques pousses vertes ça et là. Pour me mettre au diapason, je vous propose cette recette pleine de vert elle aussi.

Elle me permet aussi d'inaugurer mon partenariat avec le site de e-commerce spécialiste des produits bio, écologiques et bien-être, Greenweez.com. Sur Greenweez.com vous ne trouverez pas seulement une multitude d'articles d'épicerie bio à des prix imbattables, mais aussi tout ce qu'il faut pour les cuisiner, les déguster, les transporter mais aussi de quoi vous pomponner, vous habiller, vous chauffer, vous éclairer,... Pourquoi ce partenariat avec Greenweez.com? Parce que cette entreprise s'inscrit dans une démarche cohérente de protection de l'environnement et de promotion d'un mode de vie et de consommation durable. D'une part en proposant un ensemble très complet de produits écologiques à des prix les plus accessibles possibles, mais en traduisant sa démarche par des actions concrètes. Ainsi, Greenweez.com soutient des associations agissant pour la protection et la préservation de l'environnement et leur reverse chaque année entre 5 et 10% de son bénéfice à ces associations. L'entreprise s'efforce par ailleurs de réduire l'impact environnemental de ses activités en matière d'énergie, de transport, de déchets,...(Pour en savoir plus, allez voir leur vidéo de présentation.) Bref, une démarche cohérente qui rejoint ma philosophie, qui prouve que protection de l'environnement et logique économique ne sont pas antagonistes.
https://images-blogger-opensocial.googleusercontent.com/gadgets/proxy?url=http%3A%2F%2F1.bp.blogspot.com%2F-IYo_B77MpSI%2FUVsYAI2HDdI%2FAAAAAAAAAhs%2FwHVloFGDGA4%2Fs1600%2Fgreenweez.PNG&container=blogger&gadget=a&rewriteMime=image%2F*
La recette d'aujourd'hui a donc été réalisée avec les spaghettis de soja bio Viatquell que vous pourrez trouver à la rubrique épicerie bio.

La recette d'aujourd'hui a donc été réalisée avec les spaghettis de soja bio Viatquell que vous pourrez trouver à la rubrique épicerie bio. 

Une belle découverte que ces spaghettis de soja, qui permettent de réaliser un plat complet végétalien, et de manger du soja sous une forme assez inhabituelle. Parfait aussi pour remplacer des pâtes classiques pour les intolérants au gluten (bien que le goût soit totalement différent).


Pour 1 personne :
  • 50 g de spaghettis de soja bio
  • 4-5 haricots verts
  • 1 gros bouquet de brocoli
  • 2 c.  à s. de petits pois écossés
  • 2 brins de basilic
Équeuter les haricots verts, les rincer et les couper en petits segments. Laver le bouquet de brocoli et le détailler en petites fleurettes.
Faire cuire les spaghettis 4 minutes dans de l'eau bouillante salée, avec les légumes. Les égoutter
Faire chauffer une poêle anti-adhésive, y verser les spaghettis et les légumes qui restent croquants et faire revenir 1 minutes.
Mélanger la sauce soja et la maïzena à 4 c. à s. d'eau, verser sur les spaghettis et les légumes verts et laisser la sauce épaissir quelques minutes en mélangeant.
Rincer et essuyer le basilic, en ciseler les feuilles. Verser les spaghettis dans le plat de service et parsemer du basilic avant de déguster aussitôt.

Pour être au courant des actualités de Greenweez.com et profiter des offres promotionnelles et exclusives,... rejoignez leur page Facebook.


Recette réalisée grâce au partenariat de Greenweez.com  
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 7 avril 2013

Pâté diététique

Pour la 249 édition d'un tour en cuisine, je devais piocher une recette sur le blog d'Alaro Mes petites recettes préférées. Je me suis décidée pour son pâté diététique et surtout ultra-simple!!! Je suis une grande consommatrice de terrines et pâtés en croûte (enfin, tout est relatif : deux fois par mois, c'est beaucoup??), idéals pour un déjeuner à manger sur le pouce mais qui change un peu du sempiternel sandwich, même si j'aime aussi en composer avec des associations parfois assez délirantes... Pour en revenir aux terrines, j'avoue que l'ardeur de la tâche me rebute un peu quand il s'agit de les faire moi-même (et puis, j'ai un super charcutier traiteur à coté de chez moi). Mais quand j'ai vu cette recette, je me suis dit que cela valait le coup d'essayer.
J'y ai apporté ma petite touche personnelle, comme toujours, en y incorporant des tomates séchées, et puis comme Alaro disait que c'était parfait avec des cornichons, je les ai mis directement dedans. J'espère qu'elle ne me tiendra pas rigueur de ces petites variations.


Pour une petite terrine :
  • 3 blancs de poulet
  • 300 g d'échine de porc
  • 1 œuf
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 c. à s. de cognac (pas mis, j'en avais pas)
  • 1 pincée de muscade
  • une dizaine de tomates séchées
  • Quelques cornichons
Réhydrater les tomates séchées 15 min dans un peu d'eau bouillante.
Préchauffer le four à 180°C (th 6).
Mixer l'échine de porc avec 1 blanc de poulet en hachis fin.
Ajouter l’œuf, le sel et la muscade ainsi que les tomates séchées coupées en petits dés (en réserver quelques une pour la décoration).
Couper le reste des blancs de poulet en cubes et les incorporer à la préparation.
Verser la moitié de l'appareil dans une terrine en répartissant les blancs de poulet, tasser et parsemer ça et là de cornichons. Recouvrir du reste de viande hachée, tasser et décorer avec les tomates séchées restantes.
Faire cuire 40 min à couvert et enlever le couvercle pour les 10 dernières minutes de cuisson(éventuellement au bain-marie pour un pâté moins sec). Vérifier la cuisson avec la lame d'un couteau : si c'est cuit, elle doit ressortir sèche.
Servir bien froid.

(pour la recette originale, c'est ici)

Je me demande bien ce que Diana, du très beau blog Diana's cook blog aura choisi chez moi...

Rejoignez moi sur Facebook : https://www.facebook.com/cuillereetsaladier?ref=hl
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 5 avril 2013

Iles flottantes sur mer au caramel

Puisque le carême est terminé et que l'on a à nouveau le droit de manger des desserts, profitons-en. Je vous présente aujourd'hui notre version familiale des îles flottantes, mise au point avec ma sœur, et qui nous vaut toujours notre petit succès en société. C'est fou comme les gens sont impressionnés par de petits rien. En effet, les îles flottantes suscitent la plupart du temps des commentaires extasiés et avant d'en réaliser moi-même j'étais aussi persuadée qu'il s'agissait d'une recette particulièrement difficile. Pourtant, rien de bien compliqué, sauf peut-être dans la cuisson de la crème. En effet, lorsque l'on fait épaissir la crème, il faut à tout prix éviter qu'elle ne bout : l'albumine des œufs coagulerait et se dissocierais du lait. Dans ce cas, pour rattraper la crème tournée, selon l'astuce de ma grand-mère, il faut la verser dans une bouteille, boucher et agiter énergiquement 3 à 4 min. Autre solution, plus XIXème siècle : passer un coup de mixer plongeant jusqu'à obtenir une consistance homogène.
Le pochage des îles flottantes est toujours un pur moment de jouissance : voir les quenelles de blancs d’œufs se gonfler, ça m'amuse toujours.
Un grand classique de la cuisine de ménage, un peu revisitée puisque les îles traditionnelles flottent sur de la crème anglaise et sont recouvertes d'un filet de caramel. Si vous préférez cette option plus conventionnelle, réduire alors la quantité de sucre de la crème à 100 g et faire chauffer le lait avec une gousse de vanille fendue que vous enlèverez au moment de servir.


Pour 6 personnes :
  • 1 l de lait
  • 6 œufs
  • 150 g de sucre + 60 g
Préparer la mer au caramel : Faire chauffer le lait à ébullition. Placer les 150 g de sucre dans une grande casserole, ajouter 1 c. à s. d'eau et laisser caraméliser. Au moment où il atteint une couleur marron foncé, verser le lait petit à petit en tournant, pour faire fondre le sucre caramélisé.
Séparer les blancs des jaunes : placer les jaunes dans une grande terrine et réserver les blancs pour les îles flottantes dans un autre saladier. Battre les jaunes avec une cuillère et ajouter peu à peu le lait au caramel chaud. Remettre la crème dans la casserole et faire épaissir sur feu doux, éventuellement au bain-marie, en tournant continuellement.
La crème épaissit peu à peu mais attention à ne pas faire bouillir la crème (voir plus haut).
Une fois que la crème nappe la cuillère, couper le feu, la verser dans le plat de service et laisser refroidir avant de réserver au frais.

Préparer les îles : Porter à ébullition de l'eau dans une grande casserole large mais pas trop haute.
Pendant ce temps, battre les blancs d’œufs et les 60 g de sucre restants en neige très ferme.
Sur le plan de travail, étaler quelques feuilles de papier absorbant.
Lorsque l'eau bout, baisser le feu pour maintenir un frémissement. A l'aide de deux cuillères à soupe, former des quenelles avec les blancs battus et les pocher dans l'eau frémissante 30 secondes de chaque coté. Les retirer à l'aide d'un écumoire et les placer sur le papier absorbant pour qu'elles s'égouttent.
Recommencer jusqu'à épuisement des blancs.
Réserver les îles au frais.

Au moment de servir, déposer les îles sur la crème refroidie et servir aussitôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 2 avril 2013

Sablés à la pâte d'azukis (vegan)

Pour le premier janvier j'ai reçu une presse à biscuits que je n'avais pas encore eu l'occasion d'étrenner (il fallait la faire celle-là !!!). Alors comme j'avais un peu de temps et une idée de biscuits pour utiliser la pâte d'azukis qui me restait d'un essai de mochi, je me suis dit que c'était l'occasion ou jamais. Malheureusement, je ne sais pas ce qui n'allait pas, mais impossible de faire marcher ma presse. Elle ne marchait que vide... Du coup, je me suis rabattue sur mes classiques emporte-pièces. Mais je ne m'avoue pas vaincue, je vais étudier la question et je vaincrai, ce n'est pas une petite presse à biscuit qui va me résister non mais !


Pour une vingtaine de sablés :
  • 100 g de son d'avoine
  • 50 g de farine semi-complète
  • 1/2 c. à c. de levure chimique
  • 70 g de pâte d'azukis
  • 1 à 2 c. à s. de sirop d'agave
  • 1 c. à s. d'huile neutre
  • 20 cl d'eau ou de lait végétal
  • 1 jaune d'oeuf (facultatif)
Mixer le son d'avoine en une poudre fine. Le mélanger avec la farine et la levure.
Dans un petit récipient, délayer la pâte d'azukis avec le sirop d'agave, l'huile, le jaune d'oeuf et un peu d'eau ou de lait végétal.
Verser le mélange liquide dans les poudres et bien mélanger en ajoutant au fur et à mesure le reste d'eau ou de lait pour obtenir une pâte qui ne colle pas aux doigts. Rassembler en boule.
Préchauffer le four th 7 (210°C).
Etaler la pâte sur un plan de travail fariné sur une épaisseur d'environ 0,5 cm. Découper les sablés à l'emporte-pièces.
Baisser le four th 6 (180°C) et enfourner pour 12-15 minutes en surveillant. Laisser refroidir sur une grille avant de déguster.

Rendez-vous sur Hellocoton !